Big Data : la donnée intelligente, fondement de la transformation digitale des entreprises

On en parle de plus en plus dans les entreprises, le Bigdata, ces bases de données très conséquentes, permettent de grands changements quand elles sont bien exploitées. Zoom sur cette « révolution » numérique.

Le Big Data au cœur de la sécurité informatique

L’hyper connectivité des individus permet aujourd’hui de produire un volume massif de données. On estime ainsi à l’heure actuelle que près de 2,5 Millions de données sont produites chaque jour. Et la production individuelle des données aurait tendance à doubler tous les 18 à 24 mois, ceci étant la conséquence de la multiplication des supports notamment mobiles (ordinateurs, mais aussi smartphones et tablette).

Face à ce constat, il est impératif pour les entreprises d’identifier puis de sécuriser les données massives de leurs clients

Le Big Data peut-il devenir un outil d’analyse et de détection des menaces ?

A l’heure actuelle, la sécurité des grandes entreprises repose sur deux étapes jugées relativement acquises. La première de ces étapes concerne une forme de protection « basique » contre les menaces connues (antivirus aidant à lutter contre les malwares, etc..). La deuxième étape consiste à identifier des menaces inconnues en temps réel, avec mise en œuvre d’une protection. Le troisième palier concerne ainsi le recours au Big Data comme moyen de mesurer l’impact d’une menace sur une infrastructure informatique.

En effet, si le Big Data représente virtuellement un volume massif de données numériques, il peut également revêtir une dimension analytique et prédictive. Ainsi, encourager les pratiques analytiques liées au Big Data au sein de l’entreprise peut permettre de renforcer les systèmes de sécurité, tout en développant une forme de sensibilisation à la menace.

bigdata-données

Le Bigdata : une nouvelle révolution pour les entreprises

Comment le Big Data permet d’exploiter la valeur des données de l’entreprise ?

En 2010, Eric Schmidt alors PDG de Google faisait le simple constat que « la production d’informations est aussi importante chaque jour depuis 2003 que depuis l’aube de la civilisation ». Ainsi, les enjeux du Big Data peuvent se résumer selon trois dimensions essentielles : la vitesse, la variété des données ainsi que le volume des données massives. Pour les entreprises, le Big Data est donc une opportunité d’innovation et de développement. Etant donné le caractère auparavant très onéreux de la collecte, du stockage et de l’exploitation des données, il était essentiel de recourir à une démarche plus économiques et efficace. Le Big Data se vit donc comme une « nouvelle capacité à gérer, traiter et analyser l’évolution exponentielle des données massives ».

Toute donnée, même numérique, dispose d’une réelle valeur qu’il convient de « qualifier ». C’est pourquoi il peut paraître pertinent d’ajouter une quatrième dimension liée à la « valeur » d’une donnée, dès lors que celle-ci est exploitée et raffinée dans le but de valoriser une information. C’est à partir de là qu’on parle d’un traitement plus « scientifique » de la donnée, et qu’interviennent des profils spécialisés du type Data Scientist.

Si cela vous intéresse, vous pouvez consulter le compte rendu du Big Data Paris 2017: http://www.bigdataparis.com/programme_j1.htm

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *