Ce que vous devez savoir sur l’évènement Voice Tech Paris 2020

Les technologies vocales constituent une évolution majeure qui bénéficie tant aux entreprises qu’aux particuliers. Voice Tech Paris va donc une fois encore mettre ces technologies en avant en proposant les dernières innovations en la matière.

En quoi consiste l’événement Voice Tech Paris ?

Le rendez-vous est donné pour les 23 et 24 novembre 2020, de 8h30 à 18h30. C’est le Centquatre, dans le 19e arrondissement, qui accueillera la seconde édition de Voice Tech Paris.

Comme l’année précédente, le concept s’articule autour de l’exploitation des technologies vocales et donc de leur intégration dans notre quotidien. Force est en effet de constater qu’elles révolutionnent considérablement les modes d’interaction, apportant plus de simplicité et d’efficacité encore.

Les applications dans le domaine professionnel sont multiples et Voice Tech Paris 2020 met ces nouvelles opportunités en lumières. Les exposants et speakers se chargeront de présenter les enjeux et les avantages d’intégrer les technologies vocales aux processus métiers. Seront également évoquées les différents usages dans un contexte domotique, ce qui ne manquera pas d’intéresser les entreprises tournées vers l’avenir mais aussi les particuliers en quête constante des progrès digitaux.

Au programme en 2020

Voice Tech Paris, c’est 48 heures de conférences portant sur des thématiques stratégiques. Ce sera donc l’occasion de s’informer sur les expérimentations en cours mais aussi de prendre connaissance des nouvelles technologies vocales qui peuvent d’ores et déjà être utilisées au quotidien. On parle donc d’un événement B2B, un véritable rendez-vous de haut niveau qui vise le développement des entreprises parallèlement à l’émergence des technologies vocales.

L’édition Voice Tech Paris 2020, c’est 3 salles d’atelier accessibles en format hybride. Des retransmissions en Live Streaming sont ainsi prévues afin de permettre une participation à distance et en temps réel mais surtout une interaction virtuelle entre intervenants et visiteurs.

Les conférences planifiées pour la première journée aborderont notamment les bonnes pratiques à adopter dans les processus de conception d’assistants vocaux afin de préserver la vie privée des utilisateurs finaux. Les intervenants évoqueront également les enjeux majeurs à l’instar de la collecte de données. Les potentialités créatives des deep fakes audio ainsi que les manipulations informatives qui y sont liées ne sont pas en reste. C’est toujours le 23 octobre que l’optimisation des expériences via la technologie voix UX sera abordée. C’est sans oublier les thématiques telles la reconnaissance automatique des émotions et l’automatisation des tâches via l’exploitation des technologies vocales.

Le 24 octobre fera place à des conférences portant sur l’intégration des technologies vocales dans l’industrie automobile. Suivra une présentation qui détaille la place des canaux vocaux dans des stratégies qui se veulent multimodales. Les avantages et les risques liés à l’identification vocale font aussi partie des sujets qui figurent dans le programme. Les limites éthiques aux interactions vocales machine-humain de même que la pérennisation de l’expérience vocale seront aussi évoquées.

D’autres conférences sont planifiées mais cet aperçu permet déjà de se faire une idée de l’attractivité de l’événement qui se tiendra bientôt en plein Paris.

Du côté des expositions, plus de 30 marques sont attendues. Des démos seront organisées pour faire découvrir les technologies vocales dans un contexte pratique, confirmant la pertinence des différentes solutions au regard des contraintes et objectifs des entreprises. Les avantages pour le grand public et les points de vigilance seront évidemment mis en lumière dans l’optique d’assurer une intégration pertinente et performante des nouvelles solutions.

Précisons que des pauses networking figurent dans les plannings. Ce sera l’occasion de tisser de nouvelles relations et d’approfondir les échanges avec les experts dans leurs domaines respectifs.

Les intervenants

Des professionnels de secteurs variés prendront part à cet événement : banques, assurances, télécommunications et audiovisuel/médias arrivent en tête. Les acteurs de la grande distribution, des voyages et de l’enseignement répondront également présents. Cela n’exclut pas les industries pharmaceutiques et les professionnels du BTP, entre autres participants.

Les intervenants aux ateliers et conférences possèdent de profils variés et complémentaires. Frédéric Arché interviendra par exemple pour HomeServe en sa qualité de Market Intelligence and Start-up Program Manager.

De son côté, Laurence Devillers prendra la parole en tant que Professeure en intelligence artificielle auprès du LIMSI-CNRS. Elle expliquera comment poser des limites par rapport à l’influence des robots sur les prises de décision humaines. Epaulée par Benoît Faucher de Corn, Directeur Stratégie Télécom & Digitale du groupe La Poste, elle abordera également les horizons qui s’ouvrent sur un monde sans contact.

C’est à Alexandre Lissy que Mozilla confiera sa participation aux ateliers. Les projets DeepSpeech et Common Voice seront notamment abordés par cet intervenant qualifié à titre d’Applied Machine Learner.
Sans surprise, la CNIL prendra part à Voice Tech Paris pour sa seconde édition. L’ingénieur au service de l’expertise technologique Félicien Vallet sera en charge de la présentation du duo technologies vocales / vie privée.

Yassine Bouatou, Chief Medical Officer & Nephrologist auprès d’INSERM/CIBILTECH et François Nollen, Delivery Manager de la Factory Bots & IA de OUI SNCF interviendront conjointement à propos du service Allocovid. Ils expliqueront notamment la place de l’intelligence artificielle dans le monde médical. La question de l’anonymat et de la sécurisation des données personnelles collectées dans le cadre de la prévention et de la gestion de la pandémie sera également soulevée.

A l’évidence, Voice Tech Paris 2020 sera l’occasion pour les intervenants de différents secteurs de faire valoir la pertinence mais aussi les limites des technologies vocales. Rappelons que certains ateliers et conférences seront disponibles en Replay pour ceux qui auraient un empêchement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *